blanc
Photos du Japon

Ce que vous voyez sur la carte est principalement l'île de Honshu, qui est la plus grande île du Japon. Nous avons commencé notre périple à Tokyo, avec le Mont Fuji et le parc naturel de Nikko dans les parages, puis nous sommes partis vers l'ouest avec Kyoto, Osaka (juste sous Kyoto, au bord de la mer, à l'est de Kobé), puis Hiroshima tout à l'ouest.





Promis, on était bien à Tokyo. Quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir ce specimen que j'avais vu à New-York (et à Colmar) quelques mois plus tôt ! C'est un cadeau qui a été fait aux Japonais...


Panorama vu du haut de la Tokyo-Tower, en forme de Tour Eiffel mais de quelques mètres plus grande. Tokyo est une ville immense, variée, propre, dans laquelle je raffolais vraiment de me balader !
En arrière-plan, le Mont Fuji (3776 m).








Je vais pas être comme ça, je vous fais un gros zoom pour que vous puissiez apprécier de plus près ce superbe Mont Fuji.


Voici l'autre côté, pris de la ligne de train entre Tokyo et Kyoto. C'est vraiment une montagne, seule et unique, et un volcan toujours en activité !








Mais revenons à nos moutons. Voici un cliché du très reluisant quartier des affaires : Shinjuku, à Tokyo. On y trouve des gratte-ciel à gogo.


De quoi faire saliver certains amis : le quartier électronique de Akihabara, à Tokyo. Magasins et salles de jeux ouverts jusque tard et toujours bondés !








Photo cliché du quartier de Shibuya (d'ailleurs, on roule à gauche au Japon). Toujours spacieux et propre. Impressionnant !

Ici c'est un cliché d'Osaka, mais l'impression générale était la même dans toutes les villes du Japon.







Un des soucis au Japon est le manque de place. Mais impossible n'étant pas Japonais, on entasse. Ici vous avez un boulevard de Tokyo, avec dessus une passerelle et encore au-dessus un voie d'autoroute. L'autre voie passe pas loin entre deux autres immeubles.


Pareil sur ce cliché d'Osaka : on se casse pas la tête avec les routes ! Notez cette bretelle qui passe au travers d'un immeuble ! Bon, ça complique les lectures de plans de villes, mais ça a son côté pratique indéniable...






Dans toutes les grandes villes (que j'ai visitées, du moins) il y a un château. Ici nous sommes à celui de Tokyo, résidence de l'empereur.


Et bien entendu qui dit "château" dit "parc" qui va avec. On aime les petits jardins aux plantes ou arbres bien taillés, avec un peu d'eau, etc







Tokyo a beau être la ville la plus chère du monde, très moderne, elle n'en perd pas moins ses caractéristiques asiatiques... ahlala ces câbles !

A certaines heures les rues deviennent une véritable marée humaine. Notamment en fin de journée.






Par ci par là dans Tokyo on trouve des temples Shintoïstes, ou Bouddhistes, dont voici un exemple dans le quartier d'Asakusa.
On y trouve juste à côté un marché ressemblant à celui de Noël à Strasbourg, sauf que celui-ci est ouvert toute l'année.

Et devant la gare de Shibuya, le lieu de rendez-vous préféré des Tokyoïtes : la statue d'Hachiko ! Un brave chien Akita que son maître, un prof d'université, avait dressé à le chercher tous les soirs à la gare, et qui a continué à le faire pendant plus de dix ans après sa mort !






Dans le parc naturel de Nikko : le pont Shin-Kyo.

Et dans ce même parc : le lac de Chuzenji.
Et toujours dans ce parc, la cascade Kegon. Le tout sous la neige, mais on a eu le privilège d'avoir tous les avantages de la neige sans ses inconvénients :-) Un site touristique au sud de Tokyo : Kamakura. On y trouve tout plein de machins bouddhistes mais surtout de beaux monuments avec jardins sympas.
Toujours à Kamakura, un pavillon bien entouré.
On trouve des constructions modernes de temps en temps. Comme ici, cette gigantesque gare à Kyoto. Les Japonais ne savent pas encore trop s'ils aiment ou pas ce genre de truc...
Kyoto est une ville où il n'y a absolument rien à voir... sauf des centaines de temples et le château. Ici, c'est un cliché du château, avec les douves devant. Je me suis pas attardé dans les temples mais plutôt sur ce qu'il y avait autour...  Ici, au temple de Ryoanji, un jardin sympa.
Très touristique à Kyoto : le Pavillon d'Argent (me demandez pas pourquoi il s'appelle ainsi...) Et mondialement connu par contre : le Pavillon d'Or.
Lui au moins il mérite son nom...
Au temple Toji à Kyoto : un beau bâtiment avec un beau jardin...
Une autre vue du temple Toji.
Les temples bouddhistes sont souvent assaisonnés de pagodes.
Voici le temple de Kiyomizu, à Kyoto toujours. Avant Tokyo et Kyoto, la capitale du Japon était Nara, que voici. Un immense complexe bouddhiste avec heureusement quelques beaux bâtiments et jardins, en présence des daims qui vous collent et attendent que vous les nourrissiez !






On a eu droit à une nuit en ryokan, chambre typiquement japonaise. Nous avons tous passé la soirée en kimono (fourni par les hôtels en général).


La nourriture était vraiment excellente, même si souvent on ne savait pas exactement ce qu'on mangeait. Et j'ai souvent eu des pensées compatissantes pour ceux qui allaient faire la vaisselle... Regardez ce qu'impliquait un seul plateau repas !







Encore un château : celui d'Osaka maintenant.

Et là celui d'Himeji. C'est le plus beau du Japon. Nous sommes montés tout en haut d'ailleurs, puisqu'on peut les visiter...






Hiroshima est une ville agréable à vivre, spacieuse.
Moins animée que les autres mais moins peuplée aussi.

Pour une fois dans cette ville, pas de métro mais un tramway.






Ciel bleu, verdure, mais quelque chose cloche non...? Eh oui, un vestige de l'ancienne préfecture qui a plus ou moins survécu à la bombe du 6 août 1945, mais qui a été maintes fois rafistolé depuis. C'est ce qu'on appelle "le dôme de la bombe". Derrière la haie se trouvent des tas de débris laissés en l'état.

Et juste à côté on trouve tout ce qui concerne la bombe puisque nous sommes tout proches de l'épicentre. Voici "le monument de la bombe" avec des dizaines de milliers de noms écrits à l'intérieur. Derrière vous se trouve le musée de la bombe, et en regardant bien au fond de l'image, sur la droite de ce monument, on trouve le "monument de la paix" fait par des enfants.
Voici le château d'Hiroshima. Vous l'aurez deviné, il n'est pas d'époque mais il a été reconstruit après 1945... Au sud d'Hiroshima se trouve l'île sacrée de Miyajima. Interdiction d'y naître ou d'y mourir (ça tombe bien on n'a fait ni l'un ni l'autre). On y trouve un grand sanctuaire shintoïste et un autre bouddhiste.
Un autre aspect des sanctuaires de Miyajima. En premier plan le sanctuaire shintoïste. Au dessus, une pagode. Le tout de nouveau en présence des daims...
Et, à marée basse, toujours à Miyajima, le torii (portail de sanctuaire shintoïste), au coucher du soleil. C'est sur ce coucher de soleil que se referme cet album.






Retour à la page de l'Asie

Retour au planisphère

© 04/2005 - grossboss - tous droits réservés